Mieux gérer son asthme avec la sophrologie

Jean-Jacques MENUET | durée 19 minutes

Le but de la séance :


Les bronches sont constituées de muscles qui ne sont pas sous la dépendance de la volonté : « je serre mon poing et je décide de le desserrer : pas de problème, les muscles de mes mains et doigts sont des muscles sous la dépendance de ma volonté » ; les muscles de mes bronches se serrent (crise d’asthme…), je peux décider de les « déspasmer » ?
Et bien non, ces muscles sont sous la dépendance du système « neuro-végétatif » autant dire sous la dépendance de mon « inconscient » (tout comme une crise de colite par exemple)

Toutefois la mise en place d’un contexte de détente, de « lâcher-prise » peut optimiser la levée du spasme ; bien sûr une séance de sophrologie ne peut se concevoir comme un outil magique : ça doit rester un complément du traitement d’un asthme ; seul le médecin traitant pilote le dossier et peut concevoir l’intérêt éventuel de la sophrologie dans la prise en charge de votre asthme. Notre site se veut intransigeant sur ce point.

Voici donc une séance que nous proposons comme un « exercice » c'est à dire la capacité autonome à acquérir pour gérer l’aspect émotionnel d’une crise d’asthme.



Seuls les membres connectés peuvent ajouter un commentaire:
Connectez-vous