Préparation mentale et billard, comment gérer le stress en billard.

Jean-Jacques MENUET | durée 23 minutes

Le but de la séance :


Cette séance de sophrologie permet au joueur de travailler le mental pour la gestion du stress en billard ; le mental joue un rôle essentiel dans ce sport ; comment augmenter ses capacités de concentration, comment gérer ses émotions, comment jouer dans l’instant sans se laisser dominer par la pression, comment jouer en compétition aussi bien qu’à l’entraînement , comment ne pas louper un coup réussi 100 fois à l’entraînement … Le sujet est vaste ; et tout d’abord une certitude : le stress fait partie de la compétition, le supprimer retirerait tout influx positif au joueur ; les plus grands champions sont habités par le stress, mais les meilleurs arrivent à dominer ce stress et le cadrer pour qu’il soit un moteur de la performance : le stress n’est pas un ennemi, il faut accepter qu’il nous accompagne, c’est un élément naturel qui nous permet de nous surpasser, et donc il faut s’en servir … 

Les signes du stress chez le sportif sont connus : le cœur bat vite, la respiration s’accélère, les muscles sont tendus, les jambes peuvent trembler un peu et des sensations de vertiges apparaissent par fois ; le joueur transpire, la bouche est sèche, l’estomac et l’intestin sont sensibles, Ce sont les effets négatifs des hormones du stress.

A l’évidence le billard est un véritable sport. Pour progresser en billard, il faut associer une bonne préparation physique aidée d’une excellente hygiène de vie, une préparation technique, et savoir utiliser des techniques de préparation mentale, avec par exemple un exercice respiratoire à travailler pendant les entraînements. La préparation physique et technique sont les meilleurs alliés du mental du joueur de billard. 

Quelles mauvaises solutions pour maîtriser le stress chez le sportif : les anxiolytiques ? : certainement pas, ils ramolissent le corps et l’esprit … Un bon pétard ? : la molécule qu’il contient est détectable aisément en cas de contrôle, et c’est effectivement un bon moyen pour … perdre avec le sourire. L’alcool (assez fréquent chez le joueur de billard, rumeur ou réalité ?) : l’alcool détend mais diminue les perceptions, la lucidité, la concentration, les capacités d’analyse : alcool et performance ça ne le fait pas ... Les bétabloquants : largement utilisés il y a quelques années, ils sont interdits et très facilement détectés en cas de contrôle urinaire. Attention, trop de café fait battre le cœur trop vite et augmente le stress ; à chacun de trouver la dose qui stimule sans nuire.


Quelles bonnes solutions, quels moyens, quelles astuces, quels trucs pour diminuer le stress chez le sportif ? :

--Avoir une bonne hygiène de vie : 

-Les troubles du sommeil perturbent la bonne gestion du stress ; quelles solutions pour mieux dormir ? dans cet article vous trouverez de nombreux éléments de bon sens ; et si vous le souhaitez vous pouvez écouter une séance de sophrologie pour améliorer le sommeil


-Une hypoglycémie (= chute du taux de sucre dans le sang) renforce le stress, les petits vertiges ; le carburant du cerveau c’est le glucose ; pas de glucose pas de performance … Il faut donc consommer un repas équilibré et adapté 3 bonnes heures avant la compétition. Quels conseils donner pour l’alimentation du joueur de billard avant la compétition ? Par exemple une assiette de riz, de la viande blanche ou du jambon ; un peu de pain complet ou aux céréales ; une compote de fruits ; un laitage type yaourt aux fruits. Un autre risque est celui de la déshydratation ; pour assurer le maintien de la glycémie et d’un bon taux d’hydratation je conseille volontiers de boire régulièrement pendant la compétition une boisson, dont voici la composition : préparer un litre, et composer avec 750 ml d’eau plate, 250 ml de boisson Cranberry (marque Océan ; en hypermarché au rayon jus de fruits), 2 c-à soupe de Fructose (sucre en poudre au rayon diététique des hypermarchés), et par exemple 4 sachets de Stimol (c’est un acide aminé, la Citrulline, qui active les capacités d’éveil et de concentration) ; Consommer cette boisson régulièrement pendant la compétition de billard, ça permet d’éviter la baisse du taux de sucre, et ça maintient le niveau d’hydratation du cerveau.


-La pratique du billard nécessite aussi de disposer de bonnes qualités foncières (niveau aérobie) ; non pas dans l’objectif d’exploiter cette filière énergétique aérobie pendant l’effort, mais parce que les muscles, les tendons, les articulations, et le … cerveau doivent s’aérer ; pratiquer régulièrement de la marche, du vélo, nager, et pourquoi pas tester cet exercice simple de « sophro-running », qui me semble un excellent moyen de diminuer le stress : http://www.medecinedusportconseils.com/2014/01/30/le-sophro-running-ou-comment-courir-et-se-relaxer/ 


--Améliorer son niveau de jeu : évident … mais encore faut-il s’en donner les moyens ; savoir analyser ses points faibles, ses points forts ; seul ou guidé par le regard extérieur d’un professeur.

--Multiplier les matchs : évident aussi, mais essentiel, pour éviter de jouer toute sa saison sur une ou deux journées de compétition …

--Augmenter ses capacités de concentration : la concentration est un paramètre fragile, capricieux, et avoir une concentration soutenue pendant toute une compétition est difficile … et même impossible !! Il est illusoire de croire qu’on peut toujours rester concentré pendant un match ; juste il faut savoir passer d’un espace de déconcentration (pendant les temps morts) à un espace de reconcentration pendant les secondes qui précèdent l’action immédiate … Essentielle pour la performance est cette capacité de se reconcentrer après une distraction externe (public, regard de l’adversaire, bruits, etc.) ou interne (penser au dernier coup loupé, cœur qui bat trop vite, jambes molles, etc. ) L’esprit doit se concentrer sur la cible et surtout pas sur le geste technique : trop conscientisé le geste technique perd de sa fluidité, de son « lâcher prise ». Je conseille très volontiers de réaliser un exercice respiratoire qui va devenir un « rituel », comme si ça devient une « routine », un automatisme, avant de jouer un coup ; se forcer à se concentrer sur cette routine  fournit un excellent moyen pour faciliter la concentration : et c’est pendant les entraînements qu’il faut faire cet exercice respiratoire, qui ne prend que 10-15 secondes, et que vous allez retrouver dans la séance de sophrologie pour le joueur de billard.

--Simuler pendant les entraînements : la même boisson (même récipient et même contenu qu’en compétition) ; le même exercice respiratoire « vite fait » avant de jouer un coup ; le même rituel pour fixer la cible ; se concentrer sur un élément du décor si on vient de mal jouer, pour évacuer la pression ; par exemple détailler tous les éléments d’un paysage qu’on aperçoit à la fenêtre : s’absorber dans cette image, en respirant tranquillement, et consommer tranquillement une gorgée de la boisson. Se servir des éléments extérieurs nuisibles (bruits, etc.) pour travailler le passage état de déconcentration-état de concentration. 

--L’exercice respiratoire que je propose pour diminuer le stress : il est simple et facile à réaliser; l’exercice du mental  qui va suivre est simple ; vous trouverez d’autres séances sur mon site de séances de sophrologie pour le sportif ; cet exercice doit être travaillé pendant les entraînements. 


Mes consignes avant de faire cette séance de sophrologie : installez-vous confortablement, préparez à portée de main votre boisson, l’exercice va bientôt commencer.

Bonne chance et je vous souhaite une belle progression dans ce vrai sport qu’est le billard. Faite vous plaisir, cela doit rester l’objectif prioritaire ; si jouer en compétition est une souffrance, alors changez d’activité, vous en avez le droit ; la compétition reste une récompense, un instant privilégié où vous pouvez montrer ce que vous savez faire …

Cordialement à tous, Jean-Jacques Menuet 





Seuls les membres connectés peuvent ajouter un commentaire:
Connectez-vous